Blogg

Nyheter från våra skogar, evenemang och EcoTrees team (snart tillgänglig på engelska)

Que prélève-t-on dans une forêt ?

Que prélève-t-on dans une forêt ?

Contrairement à certaines idées reçues, exploiter une forêt ne signifie pas abattre tous les arbres et faire table-rase de ce qui existait. Oui, les forêts doivent être entretenues et exploitées. Non, cela ne veut pas dire couper tous les arbres et évacuer le bois mort.

Le bois mort est essentiel

Certains se demandent si l’on ne devrait pas laisser du bois mort dans la forêt, tandis que d’autres s’interrogent : une forêt bien entretenue ne devrait-elle pas être débarrassée de ses arbres morts ? Les premiers ont raison, et les seconds méconnaissent peut-être le fonctionnement de l’écosystème forestier. Le bois mort est précieux pour la forêt. C’est pourquoi, un bon forestier en laisse toujours. Après une coupe, reste ce que l’on appelle des rémanents : des branchages volontairement laissés au sol. Cela est fait dans une optique de gestion durable. Sur la terre, les branchages protègent les sols et, se décomposant, nourrissent l’humus qui enrichit les sols.

De même, l’on conserve volontairement des arbres morts, cassés, troués, sur pied. Car de nombreuses espèces animales en font leur repaire. Les oiseaux y nichent, les insectes y mangent, les champignons y prolifèrent. Faut-il qu’il m’en souvienne, la vie venait toujours, après la mort.

Environ 25% des espèces forestières animales et végétales dépendent directement de la présence de bois mort. Il serait donc fautif de ramasser tout le bois mort et de « nettoyer » les forêts. Vie et mort voisinent dans la plus grande osmose.

Les forestiers conservent ainsi en moyenne un arbre mort sur pied ou renversé par hectare.

Les vieux arbres sont aussi très utiles

De la même manière, certains vieux peuplements peuvent être préservés. Tant qu’ils n’empêchent pas le prélèvement des arbres ayant atteint leur maturité, les vieux arbres impropres à l’exploitation sont laissés sur pied. Faire des éclaircies consiste, par ailleurs, à prélever certains arbres pour laisser les plus beaux, les plus à même de produire du bois de qualité, se développer, grandir. Le principe de la sylviculture est ainsi « imiter la nature et hâter son œuvre », ce qui signifie que les arbres ne doivent être prélevés que si le repeuplement est assuré.

Le principe de la futaie irrégulière repose sur des coupes plus rapprochées, environ tous les six ans, qui évitent de décimer une forêt et permettent aux arbres de croître à leur rythme, dans une concurrence moindre, n’ayant pas tous le même âge.

Entretenir une forêt, c’est donc laisser une partie de bois mort au sol ou sur pied, mais aussi prélever les arbres destinés à l’exploitation et ceux qui empêcheraient le développement des autres. C’est donc naturellement conserver de gros arbres qui absorbent le CO2 et à l’ombre desquels les petits trouveront abri.

Liknande artiklar
A quoi servent les arbres en ville ?
A quoi servent les arbres en ville ?

Question bête s’il en est, et pourtant ! Si l’on soupçonne certaines des vertus que présente une forte concentration d’arbres dans une ville, il en est peut-être qui nous échappent, et d’autres que l’on ne pensait pas démontrées par la science.

Läs mer

Mythologies et religions : des histoires d’arbres
Mythologies et religions : des histoires d’arbres

Que ce soit dans le chamanisme, chez les Juifs et les chrétiens, dans la mythologie grecque et latine, dans le bouddhisme ou l’hindouisme, mais encore dans les cultes druidiques des Celtes, les arbres tiennent une place de premier ordre, dont certaines religions ou mythologies partagent la même symbolique. Petit tour d'horizon de ces arbres mythiques.

Läs mer

Les arbres d’Homère
Les arbres d’Homère

La Guerre de Troie est l’un des épisodes les plus célèbres de l’Antiquité. Racontée par Homère dans L’Iliade, elle a donné naissance à la littérature occidentale. Tout commence par une pomme d’or. Tout s’achève, après le retour d’Ulysse à Ithaque, par une histoire d’arbres et de fruits.

Läs mer

Arbres mythologiques chez Ovide et Mircea Eliade
Arbres mythologiques chez Ovide et Mircea Eliade

Ovide fut l'un des plus grands poètes latins. Avec ses "Métamorphoses", il a fait entrer mythes et légendes dans l'Histoire. Mircea Eliade est l'un des plus grands mythologues et historiens des religions du vingtième siècle. A deux mille ans de distance, l'un et l'autre se sont intéressés aux arbres.

Läs mer

EcoTrees Service & Garantier

Säkra betalningar

Säkra betalningar
Stripe - SEPA (€)

Kundservice

Kundservice
Nöjd eller återbetalad 24/7

EcoTree & AMF

EcoTree & AMF
EcoTree är registrerat hos AMF med nummer D-18-01 som förmedlare av olika tillgångar.

Ett autentiskt franskt företag

Ett autentiskt franskt företag
Stötta ett ungt nytt företag och bidra till jobbskapande