Les forêts EcoTree

Constats et enjeux

Un placement rentable et bon pour l'environnement

Chaque année, entre 13 et 15 millions d'hectares de forêt disparaissent, (surface de la Belgique) . La déforestation est à l’origine de 17 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre (source GIEC).

Chaque année, 80 millions de tonnes de CO2 sont absorbées par la forêt française. Les coupes maintiennent les arbres dans une période de croissance qui optimise la captation de carbone.

La filière française de bois connait aujourd’hui un déficit alors même que la surface forestière en France est la 3ème des pays de l’Union Européenne et que la demande ne cesse d’augmenter.

D'ici les dix prochaines années, la France devra avoir renouvelé 500 000 hectares de forêt, ce qui correspond à seulement 3% de la surface totale actuelle, pour rattraper le retard déjà accumulé.

Vous êtes propriétaire d’une parcelle boisée ou à boiser ?

EcoTree vous propose :
  • De se porter acquéreur de votre bien en vue de l’intégrer au patrimoine forestier d’EcoTree
  • De participer ainsi à la reforestation des zones déboisées en France ou à la rationalisation d’une bonne gestion forestière
Contactez-nous à l'adresse foreets@ecotree.fr

Une gestion durable de la forêt

EcoTree et son groupement forestier privilégient la sylviculture dite « proche de la Nature »

Nos engagements :

  • Contribuer à la conservation et à la sauvegarde patrimoniale des forêts françaises existantes
  • Participer à la reforestation des zones déboisées en France sur des terrains acquis en propre
  • Gérer et entretenir l'ensemble de nos forêts par notre associé spécialisé dans la gestion forestière
  • Impulser et développer des initiatives au service de la forêt française et de la filière bois

Notre philosophie :

  • Privilégier les modes de sylviculture permettant de concilier la production forestière, la préservation des écosystèmes forestiers, et la biodiversité en général
  • Favoriser la diversité des essences, la production de bois de qualité, et la préservation des sols
  • Préférer, lorsque cela a du sens, le traitement des forêts par la sylviculture irrégulière en favorisant la régénération, sans pour autant exclure le recours à la plantation si nécessaire