Blog

News from our forests, events, the life of the EcoTree team (soon available in english)

Scolyte typographe : il faut entretenir et diversifier les forêts !

Scolyte typographe : il faut entretenir et diversifier les forêts !

D’abord apparu dans l’Est de la France, le coléoptère s’attaque aux forêts de l’Orne. En cause, le réchauffement climatique, mais aussi le mauvais entretien des forêts et la trop faible diversité des espèces d’arbres. Entretenons ! Diversifions nos forêts !

L’ONF prend le sujet très au sérieux, comme l’explique France 3 Normandie. Le scolyte typographe est un petit coléoptère qui s’attaque aux épicéas, mais peut aussi coloniser d’autres résineux (pins sylvestres, pins à crochets, sapins, mélèzes). Il essaime au printemps, lorsque la température dépasse les 20°C pendant trois journées consécutives sans pluie ni gelée la nuit. Une fois fécondées, les femelles creusent des galeries de ponte parallèles aux fibres du bois. Les larves poursuivent le travail, si bien que, se nourrissant du bois, le typographe limite la circulation de la sève. A terme, l’arbre est condamné à mourir.

Des températures clémentes

Cette espèce de coléoptère est endémique, il est normal de la trouver dans nos contrées. Mais lorsque le climat est clément, elle peut se répandre comme la peste et sa population exploser. D’abord apparue dans l’Est de la France, notamment dans les Vosges, l’épidémie touche aujourd’hui le département de l’Orne en Normandie. L’hiver a été doux, par conséquent, l’ONF a dénombré plusieurs colonies dans les forêts domaniales d'Ecouves, d'Andaines, de Gouffern ou de Moulins-Bonsmoulins. C’est un enjeu sanitaire majeur.

Soigner les forêts

Comment se débarrasser de cette bestiole envahissante et meurtrière ? Il n’y a pas d’autre solution que de couper les arbres infestés. Dans les Vosges, ces coupes préventives ont fait chuter le prix du mètre cube de bois de 60€ à 15 ou 20. Seulement, cela ne suffit pas. Car si l’ONF peut agir sur les parcelles dont il a la charge, il n’a pas d’emprise sur les bois privés. Or, dans l’Orne, la forêt privée représente 80% de la surface forestière. On comprend bien que, dans ces conditions, même si tous les efforts sont faits par les agents publics, le coléoptère continuera de se répandre sur les parcelles privées, si les propriétaires ne font rien. C’est là un enjeu majeur en France. Il faut absolument que les propriétaires de forêts s’occupent de leurs bois. Car le typographe colonise mieux les arbres affaiblis, comme le stipule un document du ministère de l’Agriculture. Et il n’est pas possible d’intervenir sur l’état physiologique de l’arbre « lors d’un événement conjoncturel comme un chablis ou une sécheresse. » Il s’agit de faire de la sylviculture préventive. Et pour éviter d’avoir des arbres affaiblis, il faut procéder à des coupes régulières et à l’entretien de ses bois.

Diversifier les essences

Une autre condition pour stopper les attaques de scolytes typographes, et, de manière plus générale, de toutes espèces invasives, est de multiplier le nombre d’essences d’arbres dans une même forêt. Puisque le coléoptère s’attaque aux résineux, il risque de causer de sérieux dégâts dans une forêt de résineux. Mais si celle-ci est complantée avec des feuillus, les dégâts seront moindres. Comme le déplorait à l’automne dernier le directeur départemental de l’ONF, dans le Jura, « la difficulté c’est que la forêt est peu diversifiée. On a deux espèces, le sapin et l’épicéa, et cela prend beaucoup de temps pour en tester. » Le préfet lui avait alors répondu : « cela mérite peut-être d’avoir un programme de recherche. » En effet, il faut se soucier rapidement de la diversification de nos forêts !

Similar articles
Que fait notre gestionnaire forestier au printemps ?
Que fait notre gestionnaire forestier au printemps ?

En ce début de printemps, vous souhaitez sans doute savoir ce qui se passe dans vos forêts ? Nous nous sommes donc entretenus avec notre gestionnaire forestier. Il nous a parlé de son travail, nous a confié ses espoirs et ses attentes. Nous a parlé des forêts !

Read more

Bois : des chantiers remarquables
Bois : des chantiers remarquables

D’étonnantes constructions en bois prouvent, s’il était besoin, l’inépuisable richesse de cette ressource. La France dispose de bois de qualité et de forêts cultivées de différentes manières, mais aussi d'artisans curieux, qui ne craignent pas de se frotter aux techniques ancestrales. Promenons-nous dans le passé.

Read more

Un arbre une histoire : portrait de l'équipe d'EcoApp Média, propriétaire d'un chêne sessile avec EcoTree
Un arbre une histoire : portrait de l'équipe d'EcoApp Média, propriétaire d'un chêne sessile avec EcoTree

EcoTree a rencontré les fondateurs d'EcoApp Média, une page Facebook qui propose des défis simples et ludiques pour réduire son impact environnemental et partage une actualité positive et entraînante. Derrière ce média collaboratif, trois étudiants en école d’ingénieur à Lille, qui ont adopté un chêne chez EcoTree.

Read more

Ecologie : méfions-nous du romantisme !
Ecologie : méfions-nous du romantisme !

Alors que la superficie de la forêt française a doublé depuis le XIXe siècle, on entend toujours des propos alarmistes sur la disparition des forêts et leur supposée mauvaise gestion. Or, explique l’universitaire Martine Chalvet, cette ritournelle n’est pas neuve. Elle a couru au long des siècles et connu son apogée à l’époque du romantisme.

Read more

EcoTree's Services & Guarantees

Secure Payments

Secure Payments
Stripe - SEPA (€)

Customer service

Customer service
Satisfied or refunded
24/7

EcoTree & the AMF

EcoTree & the AMF
EcoTree is registered at the French Financial Authority (AMF: "Autorité des Marchés Financiers") under number D-18-01

A 100% European Company

A 100% European Company
Support a young Start-Up and contribute to job creation