Blog

News from our forests, events, the life of the EcoTree team (soon available in english)

L’Ethiopie est en passe de planter 4 milliards d’arbres

L’Ethiopie est en passe de planter 4 milliards d’arbres

Pour atténuer la crise écologique à laquelle le pays fait face, et pour répondre aux exigences de l’accord de Paris sur le climat, le chef du gouvernement éthiopien a lancé une mobilisation nationale dont l’objectif est la plantation de quatre milliards d’arbres en six mois.

Abiy Ahmed, le chef du gouvernement éthiopien, fut à l’initiative d’une journée de mobilisation nationale pour planter des arbres, le 29 juillet 2019. Ce sont officiellement trois cent cinquante-trois millions d’arbres qui auraient été plantés ce jour-là. Si l’annonce a fait polémique, et qu’il n’est pas possible de vérifier le nombre exact d’arbres plantés (le chiffre annoncé donnerait droit à une inscription au Guinness Book des records qui n’a pas été demandée), il faut tout de même saluer le geste et l’ambition du gouvernement éthiopien.

Combattre le réchauffement climatique

D’ici au mois d’octobre, quatre milliards d’arbres devront donc avoir été plantés en Ethiopie, dans le but de combattre le réchauffement climatique et de protéger les ressources naturelles. D’après les autorités du pays, plus de trois milliards d’arbres auraient déjà été plantés. Que les chiffres annoncés soient un peu gonflés n’est pas à exclure. Quoi qu’il en soit, l’Etat éthiopien veut se donner les moyens de ses ambitions. C’est ainsi que lundi 29 juillet les fonctionnaires du pays ont été exemptés de travail pour aller planter des arbres. Le chef du gouvernement, Abiy Ahmed, n’a de cesse, lui, de convaincre le reste de la population qu’il est urgent et vital de planter des arbres.

Reboiser un pays qui ne l’est plus

Il y a une cinquantaine d’années, les forêts couvraient quelque 40% du territoire éthiopien. Aujourd’hui, ce sont à peine 15% de la superficie que couvrent les forêts. Au cours du vingtième siècle, l’Etat d’Afrique orientale a subi une déforestation massive dont les effets délétères se font sentir depuis plusieurs années. La déforestation a accentué l’érosion des sols et les sécheresses qui touchent très durement le deuxième pays le plus peuplé du continent africain.

L’ONU estime que la couverture forestière du pays est tombée à moins de 5% du territoire au début des années 2000. Il y a donc urgence en la matière ! Les récents efforts de plantation ciblent ainsi des régions d’où les arbres avaient peu à peu disparu. Différentes espèces d’arbres sont depuis plantées en fonction des régions à reboiser.

La reforestation n’a pas pour unique fonction d’absorber le CO² de l’air : elle permet également de purifier l’eau, de produire de l’oxygène et de renforcer le revenu des agriculteurs, ainsi que l’a expliqué Tim Christophersen, président du Partenariat mondial sur la restauration des forêts et des paysages.

Œuvrer à une reforestation pérenne

Il ne suffit pas de planter des arbres pour que tout aille mieux. Il faut encore suivre leur croissance, les protéger les premières années et les soigner, les entretenir. Car l’un des reproches qui sont faits au gouvernement éthiopien est le manque d’entretien chronique des forêts. Selon Le Monde, « 70 à 80 % des arbres plantés en Ethiopie entre 2000 et 2015 n’ont pas subsisté. » C’est un problème majeur. Comme l’expliquait encore Tim Christophersen à l’AFP : « Le facteur le plus important, c’est la pression du pâturage. Si vous plantez un arbre et qu’un jour plus tard, les chèvres arrivent, c’est sûr qu’elles mangeront l’arbre d’abord et ensuite l’herbe sèche aux alentours. On ne parle pas tant de planter des arbres que de les faire pousser. »

Quoi qu’il en soit, l’Ethiopie est l’un des cinq pays considérés comme ayant une contribution « suffisamment ambitieuse » à l’accord de Paris de 2015 sur le climat, destiné à contenir le réchauffement climatique.

Similar articles
Avez-vous testé les cabanes dans les arbres ?
Avez-vous testé les cabanes dans les arbres ?

Dormir dans les arbres, qui n’en a pas rêvé ? Dans une hêtraie ou une chênaie, en Dordogne ou en Ile-de-France ; en Bretagne ou dans les Vosges : voici une expérience inoubliable, qui fait de plus en plus d’émules. Nous vous offrons un petit tour de France des nuitées possibles dans les arbres.

Read more

Arbas : la première forêt cinéraire de France
Arbas : la première forêt cinéraire de France

Cette pratique, répandue en Allemagne depuis une vingtaine d’années, est nouvelle en France. Il est désormais possible d’enterrer les cendres de ses défunts au pied d’un arbre. C’est en Haute-Garonne, dans la commune d’Arbas, que la première forêt cinéraire a vu le jour.

Read more

Un réchauffement climatique inédit
Un réchauffement climatique inédit

La mondialisation affecte tous les pans de notre vie, même le climat. Aujourd’hui, la Terre vivrait sa période la plus chaude depuis 2000 ans et le plus remarquable serait que le réchauffement climatique touche le monde entier dans le même temps. Conséquence en France : la nature a du mal à s’adapter à un changement si rapide.

Read more

Focus sur le châtaignier
Focus sur le châtaignier

Majestueux et puissant, cet arbre à grand développement, et qui peut vivre fort longtemps, a été cultivé pendant des millénaires. Peu à peu délaissé, notamment en Corse, il est victime d’un ravageur parasite.

Read more

EcoTree's Services & Guarantees

Secure Payments

Secure Payments
Stripe - SEPA (€)

Customer service

Customer service
Satisfied or refunded
24/7

EcoTree & the AMF

EcoTree & the AMF
EcoTree is registered at the French Financial Authority (AMF: "Autorité des Marchés Financiers") under number D-18-01

A 100% European Company

A 100% European Company
Support a young Start-Up and contribute to job creation