Blog

News from our forests, events, the life of the EcoTree team (soon available in english)

Forêts : pourquoi et comment les gérer ?

Forêts : pourquoi et comment les gérer ?

Si tout le monde s’accorde sur le bénéfice qu’apportent les forêts et sur le fait qu’elles sont un trésor inestimable, nous ne sommes pas tous capables d’expliquer pourquoi il faudrait les prendre en charge ni comment.

Pourquoi ?

Le premier article du code forestier dispose que « la politique forestière a pour objet d'assurer la gestion durable des forêts » et « garantit leur diversité biologique, leur productivité, leur capacité de régénération, leur vitalité et leur capacité à satisfaire, actuellement et pour l'avenir, les fonctions économique, écologique et sociale pertinentes (...), sans causer de préjudices à d'autres écosystèmes. »

Si les propriétaires privés, les particuliers et l’ONF (qui entretient le patrimoine forestier public) se doivent de gérer leurs bois, c’est dans le but de perpétuer un patrimoine qui nous est antérieur, de favoriser la biodiversité, de prévenir les catastrophes naturelles, climatiques ou humaines qui leur seraient préjudiciables et, au bout du compte, mettraient en danger l’humanité. Car si l’on met tant d’énergie et d’art à bien gérer les forêts ce n’est pas uniquement par amour des arbres, de la faune et de la flore forestière, c’est aussi par une volonté que nous dicte notre raison. Nous savons qu’une forêt bien gérée est plus rentable qu’une forêt qui ne l’est pas, à court et moyen terme, et qu’elle préserve notre avenir à long terme.

Sont ainsi inextricablement mêlés l’obligation de s’assurer la santé et la vitalité des forêts, leurs capacités de régénération dont notre avenir dépend et l’obligation d’assurer la fonction économique des forêts afin de satisfaire aux besoins en éco-matériaux de la filière bois et de maintenir les emplois que crée cette filière. Sachant que tout cela contribue, par un effet vertueux, à lutter contre l'effet de serre par piégeage du carbone. Ainsi, ça n’a jamais été un mauvais placement que d’investir du temps et de l’énergie dans la gestion des forêts.

Au fil des siècles, les hommes ont développé différentes techniques pour gérer leurs bois.

Comment ?

Il existe trois régimes de gestion sylvicoles : la futaiedont les arbres « issus d’une graine plantée (régénération artificielle) ou non (régénération naturelle) (…) n’ont qu’une seule tige. L’objectif principal est de produire du bois d’œuvre ».

Le taillis, constitué par « des arbres issus de souches (rejets) et qui comprennent une à plusieurs tiges. La perpétuation du peuplement est obtenue par des coupes de rajeunissement. L’objectif principal est d’obtenir des tiges de petite circonférence destinées au bois de chauffage. » Le régime du taillis ne peut s'appliquer qu'à des espèces qui rejettent naturellement de souche (châtaignier, charme, chêne, érables, frêne, saule, peuplier, robinier, notamment.)

Le taillis-sous-futaie est un régime mixte qui combine taillis et futaie sur la même parcelle. Il permet de produire à la fois du bois de chauffage et du bois d'œuvre.

Le second critère de gestion sylvicole est le traitement. Il s’attache à la répartition des classes d'âge. Par le traitement régulier, on cherche à obtenir une futaie régulière (arbres d’une même classe d’âge, éventuellement constituée d’une seule essence) ou un taillis simple. Par le traitement irrégulier, on cherche à obtenir une futaie irrégulière ou jardinée (comportant plusieurs classes d’âge et souvent composée de plusieurs essences, elle se rapproche alors d’une forêt dite “ naturelle ”).

Enfin, par le traitement mixte, on allie un traitement régulier pour une partie du peuplement à un traitement irrégulier pour l’autre (appliqué au taillis-sous-futaie).

Dans la majorité des pays occidentaux, le régime de la futaie est le plus utilisé. C’est le cas en France où, mis à part quelques régions (la Corse notamment), il reste majoritairement employé.

Similar articles
EcoTree, intermédiaire en biens divers… Ça veut dire quoi ?
EcoTree, intermédiaire en biens divers… Ça veut dire quoi ?

Un placement atypique comme celui que propose EcoTree est strictement encadré par la loi et soumis au contrôle de l’Autorité des marchés financiers. Explications.

Read more

Biodiversité, vers une sixième grande extinction ?
Biodiversité, vers une sixième grande extinction ?

La question n’est pas d’être alarmiste mais de prendre la mesure du phénomène : 30% des espèces animales sont menacées en France.

Read more

Chazelles, EcoTree : deux entreprises pour un partenariat gagnant
Chazelles, EcoTree : deux entreprises pour un partenariat gagnant

De la taille des cheminées à la conception des poêles à bois et à granules ou encore aux inserts et aux barbecues, Chazelles n’a cessé d’innover ! EcoTree, la jeune start-up, a tout misé sur le bois. Leur rencontre était inévitable !

Read more

Hubert Reeves : plaidoyer pour la Terre
Hubert Reeves : plaidoyer pour la Terre

Sorti sur les écrans le 23 mai, le film de Iolande Cadrin Rossignol, La Terre vue du cœur doit beaucoup à l’astrophysicien Hubert Reeves.

Read more

EcoTree's Services & Guarantees

Secure Payments

Secure Payments
Stripe - SEPA (€)

Customer service

Customer service
Satisfied or refunded
24/7

EcoTree & the AMF

EcoTree & the AMF
EcoTree is registered at the French Financial Authority (AMF: "Autorité des Marchés Financiers") under number D-18-01

A 100% European Company

A 100% European Company
Support a young Start-Up and contribute to job creation