Blog

News from our forests, events, the life of the EcoTree team (soon available in english)

Donne-moi des ailes : Nicolas Vanier nous donne de l’espoir

Donne-moi des ailes : Nicolas Vanier nous donne de l’espoir

Le nouveau film de Nicolas Vanier, qui sort dans les salles mercredi, raconte une incroyable histoire vraie, et nous donne un sacré espoir ! Il est possible à l’homme de réparer ses erreurs et de sauver des espèces menacées de disparition par sa faute. Il suffit d’un grain de folie et de beaucoup de volonté.

L’homme qui a volé avec des oies

C’est l’histoire réelle de Christian Moullec que met en scène Nicolas Vanier dans son dernier film – et qu’il a également mise en roman – Donne-moi des ailes. Christian Moullec est l’homme qui a volé avec des oies. Qui aurait pensé, avant qu’il le fasse, qu’un homme pouvait entraîner des oies dans son vol et diriger leur itinéraire ? Il fallait ce grain de folie d’un homme pour y arriver. Mais c’est toujours ainsi que les hommes ont avancé, par de petits élans de déraison. Cette fois, la déraison de Christian Moullec pourrait permettre de sauver des espèces menacées.

Sauver les espèces menacées

Pour commencer – et c’est ce que raconte le film – l’homme a habitué les oies au bruit du moteur d’un ULM, dès leur plus jeune âge. Après quoi, il s’est mis à voler avec elles, les entraînant à parcourir de longues distances en suivant l’appareil. C’est ainsi qu’ils ont volé en escadrille de la Scandinavie à l’Allemagne. L’objectif de Christian Moullec, auquel nul ne croyait, et qu’il lui aura fallu beaucoup de folie pour poursuivre, était de démontrer qu’il était possible d’apprendre un nouvel itinéraire à des oiseaux migrateurs. Ce qu’il a fait. C’est une piste très intéressante pour sauver les espèces menacées, auxquelles nous pourrions enseigner à emprunter de nouvelles routes, moins dangereuses pour elles.

La nature est en danger

Nous savons que la nature est en danger à cause de l’activité des hommes, mais nous ne prenons pas toujours conscience de ce que cela signifie concrètement. En pas même trente ans, explique Nicolas Vanier, plus de 420 millions d’oiseaux ont disparu du ciel européen. « On va se réveiller un jour dans un monde où, au printemps, il n’y aura plus un oiseau qui gazouillera dehors. »

A raison, il rappelle que nous pouvons désormais traverser la France en voiture en plein été sans avoir besoin de nettoyer notre pare-brise, à tel point les insectes ont disparu. Une disparition que l’on doit à l’utilisation des pesticides et des insecticides et à la disparition des haies. Au mauvais traitement que nous infligeons à la nature depuis des décennies, en fin de compte, et qui finit par se retourner contre nous. Car sans insectes, il ne peut plus y avoir d’oiseaux. Sans oiseaux, une partie des arbres et des plantes dont les oiseaux transportent les graines sont également voués à disparaître. Sans plantes et sans arbres, ce sont les écosystèmes qui sont mis en danger. Et ainsi de suite. Les écosystèmes naturels sont d’une grande fragilité et leur équilibre est toujours précaire. Mettre en péril une espèce, c’est menacer la nature dans son ensemble, donc également l’homme, qui en fait partie.

Un message d’espoir

Pourtant, le très beau film de Nicolas Vanier est bien davantage un message d’espoir qu’un cri d’alarme qui nous figerait de terreur. Le message d’espoir est double, dans ce film. C’est d’abord l’histoire d’une réussite incroyable : celle d’un homme qui enseigne un nouvel itinéraire migratoire à une espèce d’oiseaux menacée ; celle aussi d’un couple qui se réunit dans cette histoire et d’un adolescent à qui son père fait découvrir la beauté de la nature et le devoir que nous avons envers elle. C’est à la fois l’histoire d’une réussite et d’une transmission. Reste désormais à transformer l’essai et à mettre en place un véritable programme pour sauver au plus vite les espèces d’oiseaux qui sont encore sous la menace d’une extinction. Il n’est pas trop tard pour agir et des solutions existent !

Similar articles
L’ONU veut développer les forêts urbaines
L’ONU veut développer les forêts urbaines

« Une grande muraille verte pour les villes » est le nom du projet que lance l’ONU, en marge du Sommet action climat. Parce que les arbres sont nos meilleurs alliés pour faire baisser les températures, contenir le ruissellement des eaux et filtrer la poussière et les émanations toxiques, ce sont 800 000 hectares de bois que les instances internationales prévoient de financer, principalement en Afrique et en Asie.

Read more

Les Hauts-de-France ont-ils besoin d’arbres ?
Les Hauts-de-France ont-ils besoin d’arbres ?

Avec moins de 9% du territoire peuplé d’arbres, contre 31% en moyenne dans toute la France, les départements du Nord et du Pas-de-Calais sont les moins boisés de France. Certaines voix s’élèvent pour reboiser les Hauts-de-France.

Read more

Focus sur le marronnier
Focus sur le marronnier

Parfois appelé marronnier d’Inde, l’arbre est pourtant originaire de l’Europe centrale d’où il a été importé dans nos pays comme plante d’ornement. Mais il a bien d’autres qualités, parmi lesquelles celle de soigner les troubles circulatoires.

Read more

Dior : quand la nature inspire la haute-couture
Dior : quand la nature inspire la haute-couture

Lors de la Fashion Week à Paris, la maison Dior a glorifié la femme dans un écrin de nature, et une mode laissant une large part aux fleurs et aux motifs champêtres. Le défilé s’est déroulé dans une forêt artificielle dont tous les arbres seront replantés à Paris.

Read more

EcoTree's Services & Guarantees

Secure Payments

Secure Payments
Stripe - SEPA (€)

Customer service

Customer service
Satisfied or refunded
24/7

EcoTree & the AMF

EcoTree & the AMF
EcoTree is registered at the French Financial Authority (AMF: "Autorité des Marchés Financiers") under number D-18-01

A 100% European Company

A 100% European Company
Support a young Start-Up and contribute to job creation