Blog

Nouvelles de nos forêts, evènements, vie de l'équipe EcoTree

Terre à crédit : depuis le 5 mai la France est en déficit écologique !

Terre à crédit : depuis le 5 mai la France est en déficit écologique !

« Le constat est clair : si la planète était une entreprise, elle serait en faillite. » Les mots de Pascal Canfin, directeur général du WWF France sont sans appel. Il faudrait presque trois planètes Terre si l’humanité entière avait le rythme de consommation des Français.

La France a accumulé l’équivalent de 33 ans de dette écologique

« Pourtant la France est le douzième pays avec la plus forte biocapacité au monde et serait en mesure d’atteindre l’équilibre si elle accentuait ses efforts pour la conserver tout en réduisant son empreinte écologique », note le rapport du WWF. La biocapacité est « la surface de zones terrestres et marines biologiquement productives » Or, la France ne demande en réalité que 1,8 fois plus que ce qu’elle est en capacité de produire, étant le douzième pays au monde avec la plus forte biocapacité. C’est ainsi que, par exemple, la biocapacité de la Suède étant largement supérieure à celle de la France, les Suédois conservent une réserve écologique supérieure à leur demande, bien que la consommation de ressources naturelles par habitant soit plus forte en Suède qu’en France.

Par conséquent, depuis 1961, la France vit à crédit et donc sur le dos d’autres pays du monde qui, eux, ont une capacité de production de ressources supérieure à leur consommation. Qu’ils viennent à consommer autant de ressources naturelles que la France et la vie ne sera plus tenable.

Mesures urgentes

Le WWF préconise au gouvernement de prendre un certain nombre de mesures afin de revenir à l’équilibre, sachant que deux tiers de notre empreinte écologique sont dus aux logements, aux transports et à l’alimentation. Au lieu de baisser, et en dépit des engagements pris lors de la Cop21, notre empreinte écologique ne fait qu’augmenter et entre 2015 et 2018, elle a cru de 5%. Cela s’explique par la sortie de la crise économique, par la reprise de la croissance, donc de l’activité industrielle et humaine et une hausse des émissions de gaz à effet de serre que l’on explique par une baisse du coût des énergies fossiles.

Nous devons faire attention à notre alimentation. Une étude menée par le WWF et ECO2 initiative a démontré qu’un ménage de deux adultes et deux enfants pouvait diminuer de 38 % les émissions de CO2 de son alimentation sans dépenser un euro de plus, simplement en achetant 50 % de produits certifiés et en privilégiant les protéines végétales plutôt que les protéines animales.

L’ONG demande également au gouvernement d’agir dans le domaine des transports, afin de privilégier l’utilisation du vélo en ville ou de véhicules utilisant moins d’énergies fossiles. Il faut également jouer sur la dépense énergétique des logements et ralentir l’étalement des habitats sur des terres cultivables ou sauvages.

Enfin, « Avancer une stratégie nationale de lutte contre la déforestation importée » et parvenir à une neutralité carbone en mettant notamment « en œuvre des techniques favorisant l’augmentation de la matière organique des sols (non-labour par exemple) ou l’agroforesterie afin que le stockage de carbone dans les sols agricoles et les forêts puisse compenser l’intégralité des émissions de CO2 de ces secteurs d’ici 2050. »

« Avec une biocapacité de 120 HAG (hectares globaux – unité de mesure de l’empreinte écologique), liée à une grande surface forestière rapportée par habitant, la Guyane française se classe au niveau mondial parmi les territoires avec la plus forte biocapacité aux côtés d’autres bassins forestiers », constate le rapport du WWF et de Global Footprint Network. Or, le projet Montagne d’Or « pourrait conduire s’il est autorisé à une surface totale déboisée équivalente à 2161 terrains de football en pleine Amazonie – et donc à la réduction de la biocapacité de cette région. Par ses émissions de CO2, l’énergie consommée et son impact sur les terres, le projet conduirait à une augmentation de l’empreinte écologique de la France. » En outre, ce projet, dont l’objectif est d’obtenir 1,6 gramme d’or par tonne de minerai « alors que le recyclage des téléphones permet d’obtenir 200 grammes d’or par tonne de cartes électroniques recyclées et que de récentes études avancent que le recyclage de l’or serait jusqu’à 24 fois moins coûteux que son extraction industrielle », menace 2 000 espèces, dont 127 protégées.

Soyons optimistes !

Ce genre d’annonces pourrait nous rendre défaitistes, or, au contraire, le rapport dévoile également que67% des Français sont prêts à réduire leur consommation de protéines animales ; que 87% d’entre eux sont, selon un sondage IFOP/WWF d’octobre 2017, « pour la réorientation des aides publiques vers des pratiques privilégiant l’agriculture coresponsable (biologique, agro-écologie, permaculture) » ; que la consommation de viande a déjà diminué depuis 20 ans et que la consommation de produits issus de l’agriculture biologique par les ménages a progressé de 22% entre 2015 et 2016. Que 82% d’entre eux sont prêts à utiliser plus souvent les transports en commun, le vélo, la marche à pied.

En tout état de cause, EcoTree soutient les préconisations du WWF France dans sa volonté d'affiner la cohérence entre les politiques de la transition écologique et la politique forestière nationale afin de pouvoir maximiser le stockage carbone par la protection des forêts et rendre compatible ou maximiser l’impact carbone que peuvent avoir les usages du bois. 

 

Articles similaires
Demain, des tours en bois 2.0 ?
Demain, des tours en bois 2.0 ?

Le XXIe siècle sera-t-il celui du bois ? C’est ce qu’assure Timothée Boitouzet, fondateur de la start-up Woodoo, qui estime que les villes seront construites en bois, demain.

Lire la suite

Sauver les forêts : le droit au secours de la planète
Sauver les forêts : le droit au secours de la planète

Au début du mois d’avril, la Cour Suprême de Colombie a donné raison à une association contre l’Etat colombien, reconnaissant la forêt amazonienne comme sujet de droit. Faut-il en arriver là pour sauver les meubles ?

Lire la suite

Quelles règles pour protéger les forêts des incendies ?
Quelles règles pour protéger les forêts des incendies ?

L’été arrive, les risques d’incendies forestiers aussi. Selon le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, on a compté environ 4000 feux de forêt par an, au cours de la dernière décennie, détruisant environ 10 000 hectares. Voici comment éviter des départs de feu.

Lire la suite

L’agroforesterie, c'est quoi ?
L’agroforesterie, c'est quoi ?

L’agroforesterie n’est pas une nouveauté, elle a été pratiquée depuis l’Antiquité mais remise au goût du jour il y a quelques années.

Lire la suite

Services & Garanties EcoTree

Paiements sécurisés

Paiements sécurisés
SlimPay - SEPA - Payline

Service client Satisfait ou remboursé 24h/24 & 7j/7

Service client
Satisfait ou remboursé
24h/24 & 7j/7

EcoTree & l'AMF

EcoTree & l'AMF
EcoTree est enregistré auprès de l’AMF sous le numéro D-18-01 en tant qu’intermédiaire en biens divers

Entreprise 100% française

Entreprise 100% française
Soutenez une jeune pousse et participez à la création d'emplois