Blog

Nouvelles de nos forêts, evènements, vie de l'équipe EcoTree

Nous voulons conserver des arbres le long des routes

Nous voulons conserver des arbres le long des routes

Certains sont partis en guerre contre les arbres, bien souvent des platanes, qui bordent les routes de France, au prétexte qu’ils seraient dangereux. Et si nous inversions le regard ?

Parce que nous aimons leur présence, qu’ils font partie de notre paysage, qu’ils absorbent le dioxyde de carbone que nos automobiles rejettent et parce qu’ils nous donnent une ombre que nous cherchons particulièrement en été, sur la route des vacances, nous voulons garder les arbres qui bordent nos routes. Si des arbres ont été plantés au bord des routes, et principalement des platanes au ramage généreux, ce fut tout d’abord pour l’ombre qu’ils offraient aux voyageurs en diligence puis en voiture. Peut-être aussi, désir inavoué, parce que l’être humain s’est toujours senti à l’abri sous les arbres protecteurs.

Que l’on plante de nouveaux arbres, fort bien, mais que l’on ne coupe pas pour autant les vieux arbres qui sont présents, sous prétexte qu’ils soulèveraient le bitume et feraient ralentir les automobilistes, ou qu’ils donneraient du travail à la voirie. Tout cela est très bien. Francis Hallé, botaniste, professeur émérite de l’Institut de botanique à l’université de Montpellier et spécialiste des forêts tropicales nous le rappelle : les vieux arbres « sont les plus efficaces pour dépolluer l’atmosphère. » Il faut attendre 25 ans pour que 10 jeunes arbres plantés à la place d’un vieil arbre coupé « commencent à compenser l’activité épuratoire du vieux. » Et un vieil arbre ne coûte rien. Le botaniste s’insurge d’ailleurs absolument contre l’élagage systématique de certaines municipalités qui n’y connaissent rien mais taillent chaque année les arbres parce qu’elles les ont toujours taillés. Or, non seulement cela blesse les arbres, mais les rend dangereux, explique Francis Hallé.

La prévention par les arbres

Contrairement aux idées reçues selon lesquelles il faudrait couper les platanes contre lesquels les chauffards s’écrasent parfois, nous avons tout intérêt à les laisser et même à en planter davantage. L’arbre n’est pas responsable d’une conduite en état d’ivresse ou à une allure trop vive ! Bien au contraire, les études ont prouvé que les routes qui ne sont pas bordées d’arbres sont plus dangereuses car les chauffards n’ont alors aucune raison de ralentir et finissent par s’écraser contre un autre obstacle, qui peut tout à fait être la voiture qui arrive en face. Le Royaume-Uni a commencé à planter des arbres le long des routes, de plus en plus serrés à mesure que l’on s’approche des villes, ce qui fait réaliser aux conducteurs la vitesse à laquelle ils roulent.  

Cessons donc d’abattre les arbres ou de les tailler de manière irréfléchie, pour un oui ou pour un non, car ils pourraient bien nous sauver la vie, non seulement demain mais dès aujourd’hui.

Articles similaires
Les grandes forêts de France - Partie 2
Les grandes forêts de France - Partie 2

Après notre série d'été sur les les merveilles des forêts de Provence et de Corse, la saga continue avec l'incroyable forêt domaniale d'Orléans et les majestueuses forêts de Bretagne.

Lire la suite

Chimie verte : vive le bois !
Chimie verte : vive le bois !

La chimie verte est une branche de la chimie qui s’intéresse aux matériaux renouvelables, comme le bois, dont on extrait des composés organiques pour créer des produits écologiques.

Lire la suite

"Le temps des forêts" : Un documentaire édifiant qui appelle à la raison !
"Le temps des forêts" : Un documentaire édifiant qui appelle à la raison !

Le temps des forêts, le film-documentaire de François-Xavier Drouet qui vient de sortir sur les écrans, interpelle. Il invite chacun de nous à reconsidérer la forêt dans son authenticité et à promouvoir sa naturalité, sa biodiversité et sa résilience. Avec humilité, les forestiers d'EcoTree ont tenu à rappeler qu'ils s'inscrivent dans cette philosophie.

Lire la suite

L’école dans les bois : le modèle danois
L’école dans les bois : le modèle danois

C’est dans les années 1950 qu’une mère de famille danoise, Ella Flautau, réinventa le kindergarten, le jardin d’enfants qu’avait imaginé le pédagogue allemand Friedrich Fröbel dont s’inspira plus tard Maria Montessori. Le concept est très simple : les enfants ont avant tout besoin de jouer, et de jouer dans la nature.

Lire la suite

Services & Garanties EcoTree

Paiements sécurisés

Paiements sécurisés
SlimPay - SEPA - Payline

Service client Satisfait ou remboursé 24h/24 & 7j/7

Service client
Satisfait ou remboursé
24h/24 & 7j/7

EcoTree & l'AMF

EcoTree & l'AMF
EcoTree est enregistré auprès de l’AMF sous le numéro D-18-01 en tant qu’intermédiaire en biens divers

Entreprise 100% française

Entreprise 100% française
Soutenez une jeune pousse et participez à la création d'emplois