Blog

Nouvelles de nos forêts, événements, vie de l'équipe EcoTree

Loi biodiversité

Loi biodiversité

Loi biodiversité : que faut-il en retenir ?

La loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, dite loi biodiversité, qui a été promulguée le 9 août 2016 est foisonnante. Elle instaure notamment « un régime de réparation du préjudice écologique », ouvrant la voie à un plus grand respect de l’environnement et au principe de la compensation écologique.

Au terme de plusieurs années de travail, la loi dite biodiversité a été votée et adoptée 40 ans après la loi de 1976 sur la protection de la nature. Inscrivant dans son principe la non-régression du droit de l’environnement, elle est intrinsèquement progressiste, au sens noble du terme. D’abord, elle définit avec précision de qu’est la biodiversité, système complexe et dynamique, ensemble de gènes, d’espèces et d’écosystèmes qui interagissent et dont l’humanité fait partie. Par là, elle replace l’homme au cœur de la nature, lui rappelant, si nécessaire, qu’il est partie d’un tout et qu’un seul maillon défaillant dans la chaîne environnementale peut pénaliser tous les autres. C’est pourquoi, la loi s’efforce d’offrir une meilleure protection aux êtres vivants, aux organismes et aux espèces menacées. Des plans nationaux sont ainsi prévus, qu’il faut saluer, tout comme la mise en place de zones prioritaires pour la diversité, que prévoit l’article 74 de la loi dans le cas d’espèces protégées dont la survie dépend de milieux naturels préservés.

Des sanctions

En cas d’atteinte à des espèces protégées, les sanctions sont fortement augmentées. La lutte contre le trafic d’espèces, notamment via Internet, est drastiquement renforcée. La pose de poteaux creux non bouchés qui sont des pièges mortels pour les oiseaux est désormais interdite. Une lutte contre la biopiraterie est également mise en place, afin de contrôler les activités de recherche et d’exploitation commerciale d’organismes vivants, qui peuvent avoir des propriétés intéressantes pour l’homme, pour la pharmacie, l’industrie cosmétique, etc. Enfin, dans le même sens, des limites claires ont été posées à la brevetabilité du vivant.

Des incitations

Toutefois, l’aspect plus positif de cette loi est la partie incitative qui repose sur de nouveaux principes, celui notamment de la solidarité écologique, qui demande de tenir compte des effets environnementaux possibles d’une décision sur les territoires voisins. Celui aussi de la non-régression du droit de l’environnement, car cela signifie qu’on ne peut pas abaisser le niveau de protection de l’environnement ; de même, l’absence de perte nette de biodiversité est un des nouveaux principes, qui vise à maintenir le même niveau de biodiversité avant et après un projet d’aménagement. Ainsi, dans tout projet d’aménagement, ces principes doivent désormais être pris en compte et si les impacts écologiques sont inévitables ou ne peuvent pas être réduits, le porteur du projet devra prendre des mesures pour les compenser ou acheter des parcelles d’un « site naturel de compensation ».

Désormais, toute atteinte à la biodiversité doit être réparée.

Articles similaires
Changement climatique : la forêt normande s’adapte
Changement climatique : la forêt normande s’adapte

Publique et privée, la forêt normande s’étend sur près de 420 000 hectares, recouvrant 14% de la surface totale de la région. Sous l’effet du réchauffement climatique, elle doit s’adapter. Car elle compte parmi les forêts les plus productives du territoire national. L’enjeu est donc environnemental et économique.

Lire la suite

Focus sur le chêne sessile
Focus sur le chêne sessile

Roi de la forêt, le chêne sessile ou chêne rouvre peut atteindre des hauteurs de plus de 40 mètres et des âges spectaculaires. Vivant communément plusieurs centaines d’années, voire un millénaire, il est très recherché pour son port droit, et son bois de grande qualité. Tolérant mieux la sécheresse et l’ombre que le chêne pédonculé, il aime moins les excès d’eau. C’est une espèce plus rustique, typique du continent européen...

Lire la suite

Cop 25 : cap sur l’environnement !
Cop 25 : cap sur l’environnement !

La situation climatique se détériore, il faudrait être aveugle pour ne pas le voir. Alors que la 25e Conférence des Nations unies sur le climat (COP25) ouvre à Madrid, que peut-on en attendre ? Si l’objectif affiché est de parvenir à une neutralité carbone totale en 2050 et de limiter le réchauffement de l'atmosphère à 2°C, il faut relever que pour l’instant, les émissions continuent d’augmenter. Pourtant, la société...

Lire la suite

Salaün Holidays s’investit avec le concept EcoTree
Salaün Holidays s’investit avec le concept EcoTree

Cela fait déjà plusieurs années que le groupe Salaün a intégré la notion de développement durable dans sa stratégie globale. C’est donc naturellement que le groupe a décidé d’investir depuis 2016 dans des arbres, grâce au séduisant et écologique concept EcoTree.

Lire la suite

Services & Garanties EcoTree

Paiements sécurisés

Paiements sécurisés
SlimPay - SEPA - Payline

Service client

Service client
Satisfait ou remboursé
24h/24 & 7j/7

EcoTree & l'AMF

EcoTree & l'AMF
EcoTree est enregistré auprès de l’AMF sous le numéro D-18-01 en tant qu’intermédiaire en biens divers

Entreprise 100% européenne

Entreprise 100% européenne
Soutenez une jeune pousse et participez à la création d'emplois