Blog

Nouvelles de nos forêts, evènements, vie de l'équipe EcoTree

Les grandes forêts de France - Partie 2

Les grandes forêts de France - Partie 2

Après notre série d'été sur les les merveilles des forêts de Provence et de Corse, la saga continue avec l'incroyable forêt domaniale d'Orléans et les majestueuses forêts de Bretagne.

La Forêt domaniale d’Orléans

L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture qualifie de forêt un territoire qui occupe une superficie d'au moins 5000 m2 et sur lequel poussent des arbres. Le couvert boisé doit être de plus de 10 % et la largeur moyenne du territoire, d'au moins 20 mètres. Une forêt domaniale est une forêt qui fait partie du domaine privé de l’Etat et dont la gestion est assurée par l’Office National des Forêts, en application du code forestier, héritier d'ordonnances et règlements qui se sont succédé depuis l'époque de Charlemagne.

La plus grande forêt domaniale est la forêt d’Orléans, qui s’étend sur 35 000 hectares, formant un arc de cercle d’une cinquantaine de kilomètres entre Orléans et Dampierre-en-Burly. Essentiellement peuplée de chênes et de pins sylvestres, elle abrite 760 espèces animales et végétales. Autrefois, elle formait un immense massif boisé de plus de 150 000 hectares qui recouvrait une partie de la Beauce et du Gâtinais, ainsi que la quasi-totalité de l’Orléanais. « Devenue royale à l'avènement des Capétiens, l'ancienne "Forêt des Loges" fit l'objet de donations au profit des communautés religieuses, d'usurpations, et de défrichements divers », nous apprend l’ONF. La forêt est devenue domaniale en 1848.

Située en plaine, la forêt comprend quatre massifs : Orléans, Ingrannes, Lorris-Châteauneuf et Lorris-Les Bordes. Il s’y trouve une grande variété d’oiseaux dont l'aigle botté et le balbuzard pêcheur et des espèces remarquables comme le triton crêté, le lucane cerf-volant ou le flûteau nageant.

« L'aménagement forestier privilégie quatre essences objectifs : le Chêne sessile, le Pin laricio de Corse, le Pin sylvestre et le Pin maritime. Traités en futaie régulière, les peuplements sont complétés par des essences secondaires variées : tremble, hêtre, bouleau, charme, alisier torminal... »

Si chaque massif est doté d’un aménagement forestier, un aménagement transversal concerne 3 264 ha « d’intérêt biologique », « dédiés à la conservation des habitats remarquables (milieux humide, pelouses...). Parmi les actions entreprises par les forestiers : mise en place d'îlots de vieux bois, restauration des mares, maintien des peuplements favorables à la nidification des rapaces... »

Les Forêts de Bretagne

D'une surface totale de 357 000 hectares, les forêts bretonnes sont à 90 % privées. Comparée aux autres régions du pays, la Bretagne est peu boisée (13% de taux de boisement moyen pour une moyenne de 29% du territoire métropolitain).

D’après les résultats des campagnes d’inventaire de 2005 à 2009, les essences feuillues représentent 62 % du volume sur pied de la région. Le chêne pédonculé est l’essence dominante (plus du quart du volume sur pied), devant le châtaignier (11 %), le hêtre (8 %), le bouleau et les saules. Les essences résineuses représentent 38 % du volume sur pied de la région. Le pin maritime est la première essence résineuse de la région et la deuxième essence régionale (14 %). L’épicéa de Sitka, essence de reboisement promue notamment au travers du Fonds Forestier National (FFN) est la deuxième essence résineuse (8 %), devant le pin sylvestre (5 %)

Forêt de Paimpont

Souvent identifiée à la mythique forêt de Brocéliande, la forêt de Paimpont se trouve en Ille-et-Vilaine, au sud-ouest de Rennes. D'une surface de 9 000 hectares, elle fait partie d'un massif forestier plus large qui couvre les départements voisins du Morbihan et des Côtes-d'Armor pour s'étendre sur une surface totale de 19 500 ha environ. Les 7 000 hectares de bois qui entourent Paimpont sont les restes d'une futaie plus dense et beaucoup plus étendue. C'est essentiellement une forêt de feuillus, chênes et hêtres principalement, avec des peuplements de résineux soit en inclusion, après des coupes à blanc, soit en transition avec la lande, sur sa périphérie, comme vers l'ouest dans le secteur de Tréhorenteuc et du Val sans Retour. La végétation y est favorisée par un climat océanique, de nombreux ruisseaux courant au fond des vallons. Elle fut largement défrichée au cours de la Révolution française avant que ne soit exploité le minerai de fer qui gisait dans son sol. La forêt a ainsi beaucoup souffert. Tout au long du XXe siècle, la forêt fut encore abîmée par l’activité humaine et les incendies. Appartenant en majeure partie à quelques propriétaires privés qui l’entretiennent et l’exploitent pour le bois et pour la chasse, seul un dixième de cette forêt est domanial et géré par l’ONF.

Forêt d’Huelgoat

Vestige occidental de la forêt de Brocéliande, la forêt d’Huelgoat, occupée depuis l’âge de fer, est une ancienne forêt royale devenue domaniale après la Révolution. Elle fut longtemps exploitée pour son plomb argentifère, au détriment de ses peuplements, mais les acquisitions par l’Etat et les reboisements lui ont permis de retrouver sa splendeur. C’est aujourd’hui le plus grand massif boisé du Finistère.

Composée pour moitié de feuillus (chêne, hêtre) et de résineux (douglas...), la forêt a un relief marqué qui abrite une grande diversité d’animaux et de plantes. Après la tempête de 1987, un quart du massif forestier a été replanté, qui fait d’Huelgoat une jeune forêt. Sa majeure partie est traitée en futaie régulière, mais les secteurs les plus sensibles d’un point de vue paysager ou patrimonial sont traités en futaie irrégulière afin d’assurer la permanence du couvert forestier. L’ONF y privilégie la régénération naturelle : chêne sessile et hêtre pour les feuillus ; douglas, épicéa de Sitka, sapin de Nordmann pour les résineux.
Les forestiers y mènent également de nombreuses actions en faveur de la biodiversité

Reboiser la Bretagne

Breizh Forêt Bois est un programme financé par des fonds européens (Feader), l’État et la région, à hauteur de 10 millions d’euros. Son ambition est de planter 4 000 hectares d’essences destinées à la production de bois d’œuvre à l’horizon 2020 en Bretagne, en boisant ou reboisant des terrains publics ou privés et en substituant des essences nobles aux peuplements pauvres et peu valorisables en bois d’œuvre ou en emballage. Les surfaces couvertes par des peuplements non valorisables en bois d’œuvre, charpente ou emballage, sont estimées à 38 % des massifs. Dans certains cas, des coupes rases permettent de repartir avec de nouveaux peuplements forestiers.

En 2017, Breizh Forêt Bois avait permis la plantation d’environ 700 000 arbres sur 615 hectares, dont 73 % de résineux et 27 % de feuillus. La forêt de Bretagne croît chaque année d’environ 3 000 hectares. Elle génère plus de 400 emplois. L’accroissement de la forêt bretonne représente 2,4 millions de mètres cubes par an. La récolte de bois est évaluée à 1,1 million de mètres cubes. La plantation du massif résineux, aujourd’hui à maturité et exploité, date des années d’après-guerre. Ce massif productif est considéré comme le moteur de la filière forêt-bois bretonne. La progression est toutefois plus lente que prévue, la qualité des espèces plantées ayant été privilégiée, au détriment de la quantité

Articles similaires
Loisirs en forêt
Loisirs en forêt

C’est l’été, il fait beau et chaud. Profitez-en pour faire un petit tour en forêt, sous la fraîcheur des arbres. Et pour les plus curieux et les plus sportifs, voici quelques idées d’activités.

Lire la suite

Quelques arbres remarquables de France
Quelques arbres remarquables de France

Depuis l’an 2000, l’association A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables : Bilan, Recherche, Études et Sauvegarde) a décerné le label « arbre remarquable de France à plus de 400 sujets exceptionnels. Faisons connaissance avec quelques-uns d’entre eux.

Lire la suite

Les grandes forêts de France - Partie 1
Les grandes forêts de France - Partie 1

Si la plus grande forêt domaniale de France est la forêt d’Orléans et que la forêt des Landes est toujours le massif artificiel le plus vaste de France et d’Europe de l’Ouest, c’est essentiellement sur le pourtour méditerranéen et en Bretagne que les forêts progressent.

Lire la suite

Les nouvelles de vos forêts (août 2018)
Les nouvelles de vos forêts (août 2018)

Travaux d'entretiens, plantations, acquisition : ne ratez rien sur les nouveautés forestières d'EcoTree !

Lire la suite

Services & Garanties EcoTree

Paiements sécurisés

Paiements sécurisés
SlimPay - SEPA - Payline

Service client Satisfait ou remboursé 24h/24 & 7j/7

Service client
Satisfait ou remboursé
24h/24 & 7j/7

EcoTree & l'AMF

EcoTree & l'AMF
EcoTree est enregistré auprès de l’AMF sous le numéro D-18-01 en tant qu’intermédiaire en biens divers

Entreprise 100% française

Entreprise 100% française
Soutenez une jeune pousse et participez à la création d'emplois