Blog

Nouvelles de nos forêts, événements, vie de l'équipe EcoTree

Forêt française : une « belle au bois dormant » ?

Forêt française : une « belle au bois dormant » ?

Dans une note publiée récemment, La Fabrique écologique estime qu’en France, la forêt est une « belle au bois dormant », condamnée à le rester en l’absence de plan public digne de ce nom. Le constat est juste : la forêt française est sous-exploitée. Mais est-ce à l’Etat de pallier cela ?

Nous l’avons écrit, nous ne pouvons pas nous réjouir que la surface boisée s’étende en France depuis plus d’un siècle, si aucune gestion n’est mise en œuvre. Le constat fait par La Fabrique écologique est juste, la France n’a pas été si boisée depuis le haut Moyen Age. De loin, cela paraît une bonne nouvelle, mais à y regarder de plus près, les choses sont plus complexes.

Il faut gérer les forêts

Une majorité des Français « n’y pénètrent plus que pour de rares activités récréatives et peu sont par exemple sensibilisés à la crise durable que connaît la filière économique forêt-bois. » En effet, notre mode de vie essentiellement urbain nous a fait oublier un certain nombre d’évidences. Une forêt qui n’est pas entretenue se détériore et devient plus sensible aux événements climatiques, aux attaques de champignons ou d’insectes. Elle absorbe également moins de CO2.

Aujourd’hui, la forêt française absorbe environ 15% de nos émissions de C02. Mais, mieux exploitée, elle pourrait capter 20 à 25% de nos émissions de CO2, estime Hervé Le Bouler (président du groupe forêt de la Fabrique écologique, responsable forêt France Nature Environnement, vice-président de PEFC France).

La forêt a un rôle économique

La forêt française devrait aussi jouer un rôle économique plus important. L’utilisation du bois est une option très intéressante comme alternative aux énergies fossiles dont nous savons qu’elles sont limitées et que l’impact écologique mondial n’est pas neutre.

Comment mieux gérer ?

La Fabrique écologique préconise trois solutions pour améliorer la gestion des forêts françaises, les rendre plus performantes, plus productives et plus saines. Elle recommande de privilégier les solutions fondées sur la nature « en préservant, restaurant et améliorant la gestion des écosystèmes. » Ce avec quoi nous sommes pleinement d’accord.

Mais elle préconise également de « rendre incontournable des plans de gestion collective pour la forêt privée » et de « faire bénéficier la forêt et la filière de transformation des financements de la transition écologique et des crédits carbone, permettant d’y investir chaque année 3 à 4 milliards d’euros. »

L’Etat ne peut pas tout

Si nous ne négligeons pas le rôle que peut avoir l’Etat français et que peuvent tenir les financements publics, sous une forme ou une autre, en vue d’une meilleure gestion des forêts françaises, nous pensons que l’investissement privé y a aussi sa place. Le bien commun doit être l’œuvre de tous et chacun peut y participer, sans attendre le feu vert de l’Etat. Et puisque les trois quarts des forêts françaises sont privées et que 40% des forêts privées ne sont pas gérées, nous nous sommes donné pour mission d’y remédier, à notre mesure. Car nous pensons que notre avenir passe aussi par l’initiative individuelle.

 

 

Articles similaires
Ecologie : méfions-nous du romantisme !
Ecologie : méfions-nous du romantisme !

Alors que la superficie de la forêt française a doublé depuis le XIXe siècle, on entend toujours des propos alarmistes sur la disparition des forêts et leur supposée mauvaise gestion. Or, explique l’universitaire Martine Chalvet, cette ritournelle n’est pas neuve. Elle a couru au long des siècles et connu son apogée à l’époque du romantisme.

Lire la suite

Protéger les forêts des insectes et champignons ravageurs
Protéger les forêts des insectes et champignons ravageurs

Les recherches de l’INRA concordent avec celles des Américains : pour lutter contre les insectes et les champignons invasifs, il faut préserver la biodiversité, la multifonctionnalité et le mélange des espèces dans les forêts.

Lire la suite

Il faut entretenir les forêts de France
Il faut entretenir les forêts de France

Ce n’est pas tout de planter des arbres et de voir s’étendre les surfaces forestières dans notre pays. Il faut aussi s’en occuper, en prendre soin et les protéger. Car, plus elles croissent, plus les dangers les menacent. Une forêt utile est une forêt entretenue.

Lire la suite

Scolyte typographe : il faut entretenir et diversifier les forêts !
Scolyte typographe : il faut entretenir et diversifier les forêts !

D’abord apparu dans l’Est de la France, le coléoptère s’attaque aux forêts de l’Orne. En cause, le réchauffement climatique, mais aussi le mauvais entretien des forêts et la trop faible diversité des espèces d’arbres. Entretenons ! Diversifions nos forêts !

Lire la suite

Services & Garanties EcoTree

Paiements sécurisés

Paiements sécurisés
SlimPay - SEPA - Payline

Service client

Service client
Satisfait ou remboursé
24h/24 & 7j/7

EcoTree & l'AMF

EcoTree & l'AMF
EcoTree est enregistré auprès de l’AMF sous le numéro D-18-01 en tant qu’intermédiaire en biens divers

Entreprise 100% européenne

Entreprise 100% européenne
Soutenez une jeune pousse et participez à la création d'emplois