Blog

Nouvelles de nos forêts, evènements, vie de l'équipe EcoTree

Forêt domaniale de Saint-Germain : vers un classement en forêt de protection

Forêt domaniale de Saint-Germain : vers un classement en forêt de protection

Lancée en 2007 mais bloquée en 2009, la procédure de classement de la forêt domaniale de Saint-Germain-en-Laye en forêt de protection devrait aboutir avant la fin de l’année. Voici quel est son intérêt.

La forêt de Saint-Germain pourrait rejoindre les forêts de Rambouillet, de Sénart, de l’Arc Boisé, de Fausses-Reposes et de Fontainebleau, cette dernière jouissant même d’un label « forêt d’exception » – pour ce qui est de l’Ile-de-France.

Une « forêt de protection » jouissant d’une législation particulière, les contraintes peuvent y être plus fortes pour ce qui concerne son exploitation. En réalité, le classement crée une servitude d'urbanisme qui soumet la forêt à un régime forestier spécial. L’objectif de ce classement qui doit être validé par le Conseil d’Etat est d’offrir une garantie au maintien de la vocation forestière des parcelles classées. Le statut a été créé en 1922 « pour lutter contre l’érosion des sols en montagne, et la défense contre les risques naturels (avalanches, glissements de terrain...) ainsi que contre l’envahissement des eaux et des sables en zone côtière. Il a été élargi en 1976, par la loi sur la protection de la nature, aux forêts dont le maintien s’impose soit pour des raisons écologiques, soit pour le bien-être de la population pour les forêts périurbaines. » (http://agriculture.gouv.fr/foret-bois)

Dès que le classement est adopté pour une forêt, tout défrichement est interdit ainsi que toute implantation d’infrastructure. « Une gestion forestière est possible tenant compte des enjeux à protéger », explique le ministère de l’Agriculture, et « le code forestier prévoit une possibilité d’indemnisation des propriétaires qui constateraient une diminution de leur revenu due au classement. » Ainsi, les coupes non prévues dans le règlement d'exploitation (ou en l’absence de règlement) doivent faire l'objet d'une autorisation spéciale du préfet délivrée sur proposition du directeur départemental des territoires. Nous l’aurons compris, lorsqu’un massif bénéficie du classement en forêt de protection, son exploitation devient plus compliquée et peut générer une perte de rentabilité. Pour ce qui concerne la forêt de Saint-Germain, c’est à l’ONF que reviendra l’exploitation du bois et son renouvellement.

Contrôler la circulation du public et des véhicules motorisés

C’est l’un des grands avantages du classement en « forêt de protection » pour la forêt de Saint-Germain : « Le régime forestier spécial permet également de contrôler la circulation du public et des véhicules motorisés. » Il y a quelques semaines, nous apprenions que l’ONF avait décidé d’arrêter de ramasser les dépôts sauvages qui sont quasiment quotidiens dans cette forêt, faute de moyens. Les forêts de Saint-Germain-en-Laye et de Marly-le-Roi « deviennent des décharges à ciel ouvert », s’indignait le directeur de l'agence Île-de-France Ouest de l'ONF, ajoutant que le volume des dépôts sauvages augmentait à un rythme exponentiel. Bricoleurs du dimanche mais surtout professionnels du BTP et entrepreneurs ne voulant pas payer le coût d’un dépôt dans une déchetterie, se gênent de moins en moins pour faire des forêts leur poubelle. Ainsi, l’accès à la forêt, mieux protégée, pourrait être drastiquement restreint afin de faire diminuer le nombre de ces dépôts qui sont généralement faits par camionnette, la nuit.

S’il faut en passer par ce genre de dispositif législatif pour que les citoyens apprennent à respecter leur environnement, particulièrement leurs forêts, si indispensables à notre bien-être, EcoTree y souscrit.

 

Articles similaires
« L’homme qui a arrêté le désert » reçoit le Nobel alternatif
« L’homme qui a arrêté le désert » reçoit le Nobel alternatif

Lundi 24 septembre à Stockholm, le Right Livelihood Award 2018, plus connu sous le nom de « prix Nobel alternatif », a été décerné à un Burkinabé du nom de Yacouba Sawadogo pour avoir fait pousser une forêt sur des terres dites infertiles.

Lire la suite

Rapport du Giec : il faut encourager les solutions qui existent déjà comme l’afforestation
Rapport du Giec : il faut encourager les solutions qui existent déjà comme l’afforestation

Le Giec (Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat) publie un rapport qui est un nouveau cri d’alarme. Le réchauffement climatique pourrait advenir plus vite que prévu, mais il pourrait aussi être endigué si nous prenons les bonnes décisions.

Lire la suite

Coupe rase et coupe jardinatoire : explications
Coupe rase et coupe jardinatoire : explications

Différents modes de gestion forestière existent en France et sont autorisés. Dans les forêts gérées par EcoTree, nous privilégions la coupe jardinatoire à la coupe rase. Voici pourquoi.

Lire la suite

EcoTree : ce que nous ne sommes pas, ce que nous sommes !
EcoTree : ce que nous ne sommes pas, ce que nous sommes !

Chaque jour, nous avons à cœur de répondre aux multiples sollicitations sur les réseaux sociaux. Il y a les félicitations, les encouragements, qui nous vont droit au cœur ; et puis aussi, de temps à autre, les critiques. Certaines sont justifiées et nous aident à grandir. D’autres nous paraissent parfois injustes. Mais nous tenons à y répondre en exposant ici ce que nous ne sommes pas et ce que nous sommes.

Lire la suite

Services & Garanties EcoTree

Paiements sécurisés

Paiements sécurisés
SlimPay - SEPA - Payline

Service client Satisfait ou remboursé 24h/24 & 7j/7

Service client
Satisfait ou remboursé
24h/24 & 7j/7

EcoTree & l'AMF

EcoTree & l'AMF
EcoTree est enregistré auprès de l’AMF sous le numéro D-18-01 en tant qu’intermédiaire en biens divers

Entreprise 100% française

Entreprise 100% française
Soutenez une jeune pousse et participez à la création d'emplois